Contacter

  • (34) 688 69 15 66
  • (34) 948 58 02 97
  • info@etxezuria.es

Environnement

Arizkun

Un des village historique de la vallée

historiquement l’une des plus importantes populations de la vallée, à la fois grâce à son important développement économique et social au cours des siècles, comme grâce à la possession et la domination de ses bâtiments nobles, aux anciennes traditions jalousement conservées, et à l’abondance de personnages au cours de l’histoire.

En plus du bourg, Arizkun compte sur une multitude de quartiers pas moins importants: nous mentionnerons Bozate, Ordoki, Pertalas, San Blas, Bergara, Aintzialde, Otsanaiz, Erniegi et Aritzakun, et lui appartenant également quelques maisons d’ Urritzate, bien que cette petite vallée soit du ressort d’ Erratzu.

Déjà en 1366 l’ensemble de ses habitants apparaissaient comme des nobles, et au dix-huitième siècle c’était le village le plus peuplée du Baztan, avec 114 habitants, 31 résidents, 21 maisons de pauvres et cinq palais. Au début du XXe siècle il comptait une usine de cire, un médecin, une pharmacie, deux enseignants, une forge, un cordonnier, deux chocolatiers, cinq établissements de vin et spiritueux, trois tavernes, une auberge et deux commerces, Laurentx et Ikatzatea.

»Plus d’informations sur valledebaztan.com

Baztan

Berceau de la terre basque artisans, cagots, émigrants, palais majestueux, nobles, aventuriers et contrebandiers, la Suisse navarraise héberge des trésors naturels tels que de vastes forêts de hêtres, des crêtes abruptes, des ravins complexe, des cours d’eau cristallins, des sites préhistoriques et des recoins comme les vallées d’ Aritzakun et Urritzate, indifférentes au passage du temps à l’ombre de sentinelle Alkaxuri, svelte pyramide que quelqu’un baptisa comme le plus beau sommet du Pays Basque.

Située au nord de la péninsule ibérique, au cœur du Pays-Basque, notre Vallée jouxte la frontière française, et avec 376,81 km2 c’est la plus grande des 265 communes de Navarre, et la quintessence de l’une des vallées pyrénéennes, à la fois par la tradition et la culture que par son relief complexe prélude à d’autres vallées (Alduides, Salazar, Roncal …) pas moins impressionnantes.

Elle comprend 14 villages et la Villa de Maya / Amaiur, ajoutée en 1969, plusieurs quartiers et groupes de hameaux, et de nombreuses bordes dispersées, au total 8.000 habitants actuellement (9234 hab en 1900, 9680 en 1930, 8670 en 1970, 8300 et 1982). Cela équivaut à une densité de population de 20,72 hab / km2. C’est une vallée d’ émigration et d’exode rural, comme tant d’autres.

TOP